Blog   /   Évolutions de MaPrimeRénov’ pour 2023

Prime rénovation : les évolutions de MaPrimeRénov en 2023

Professionnels du bâtiment et de la rénovation énergétique : découvrez comment les évolutions du dispositif MaPrimeRénov’ en 2023 vont impacter vos clients.

Lancée par le Gouvernement dès 2020 pour aider les ménages souhaitant effectuer des travaux de rénovation énergétique, MaPrimeRénov’ continue d’évoluer. Le dernier projet de loi de finances a permis de revoir à la hausse le budget alloué au dispositif pour atteindre 2,45 milliards d’euros en 2023.

Et même si plus de 700.000 ménages ont bénéficié de MaPrimeRénov’ en 2022. Le dispositif doit gagner en efficacité en 2023.

Au-delà du financement, Synerciel vous informe sur les évolutions du dispositif pour cette année :

Les conditions d’éligibilité 

Les conditions d’éligibilité de MaPrimeRénov’ 2023 restent identiques à 2022 :

MaPrimeRénov’ est accessible à tous les propriétaires et copropriétaires, occupants ou bailleurs.

Seuls les logements achevés depuis plus de 15 ans à la date de la notification de la décision d’octroi de la prime sont désormais éligibles, contre 2 ans auparavant.

Une exception à cette règle : la prime est accordée aux logements achevés depuis plus de 2 ans si elle est destinée à financer le remplacement d’une chaudière fonctionnant au fioul. Une condition cependant : celle de faire une demande conjointe d’aide pour la dépose de la cuve à fioul existante.

Le logement doit être occupé au titre de résidence principale sur une durée minimale de 8 mois par an, contre 6 antérieurement. Par ailleurs, pour recevoir la prime le propriétaire devra occuper son logement en tant que résidence principale dans un délai d’un an à compter du paiement du solde de la prime.

Évolutions de MaPrimeRénov’

Les plafonds de MaPrimeRénov’ 2023 évoluent : le dispositif MaPrimeRénov’ Sérénité est renforcé et le dispositif MaPrimeRénov’ est davantage orienté vers les opérations de rénovation plus performantes.

Le dispositif MaPrimeRénov’ Sérénité est le dispositif consacré aux rénovations globales, qui a remplacé l’aide Habiter Mieux Sérénité en 2022. Les plafonds de travaux finançables dans ce cadre passent de 30 000 à 35 000 € afin d’encourager les ménages les plus modestes dans leur projet de rénovation globale. 

Quant au forfait “rénovation globale”, qui concerne les ménages aux ressources intermédiaires et supérieures, il est revu à la hausse :

  • De 7 000 € à 10 000 € pour les ménages aux revenus intermédiaires
  • De 3 500 € à 5 000 € pour les ménages aux hauts revenus

Autres mesures :

  • La surprime de 1000 € pour l’installation d’un équipement de chauffage performant d’origine renouvelable en remplacement d’une chaudière fioul ou gaz est prolongée de trois mois jusqu’au 31 mars 2023.
  • A partir du 1er février 2023, les forfaits pour l’achat d’une VMC double flux et pour l’achat d’un poêle à granulés sont abaissés de 500 € (ménages aux revenus modestes et très modestes).

Barèmes MaPrimeRénov’

Pour rappel, MaPrimeRénov’ concerne tous les ménages français. Le montant de cette prime rénovation attribué au ménage demandeur est fonction du niveau de revenus et des travaux de rénovation énergétiques réalisés. On distingue 4 catégories représentées par 4 couleurs :

  • Bleu pour les ménages très modestes
  • Jaune pour les ménages modestes
  • Violet pour les revenus intermédiaires
  • Rose pour les revenus élevés

Mon Accompagnateur Rénov’

Quel est le rôle de l’Accompagnateur Rénov’ ?

Mon Accompagnateur Rénov’ est un assistant à maîtrise d’ouvrage ou un opérateur agréé par l’État ou désigné par une collectivité locale. Appuyé par l’Anah, ce professionnel est chargé d’assister les particuliers dans leur projet de travaux de rénovation énergétique.

Dans quel cas l’Accompagnateur Rénov’ est obligatoire ?

L’Accompagnateur Rénov’ devient obligatoire à partir du 1er janvier 2023 pour bénéficier de MaPrimeRénov’ Sérénité (aide accordée pour la réalisation de travaux de rénovation globale permettant un gain énergétique d’au moins 35%) pour un montant de travaux supérieur à 5 000 €.

A partir du 1er septembre 2023, l’intervention de l’Accompagnateur Rénov’ devient nécessaire pour les bouquets de travaux (deux gestes ou plus) dépassant 5 000 € par geste et qui font l’objet d’une demande d’aide MaPrimeRénov’ dont le montant est supérieur à 10 000 €.

MaPrimeRénov’ Copropriété renforcée

A compter du 1er février 2023, le plafond du coût des travaux augmente pour toutes les copropriétés. Ainsi, il atteindra 25 000 € au lieu de 15 000 €. L’aide MaPrimeRénov’ Copropriété étant plafonnée à 25 % du montant des travaux, les copropriétaires bénéficieront d’une prime plus importante.


par synerciel

Publié le 5 avril 2022 —
Mis à jour le 26 janvier 2023


TAGS :  Rénovation énergétique

Partager 
l’article :

Articles similaires

Trouver un artisan
Rejoindre le réseau